histoire temps forts timeline 26 secondes marque belge de sacs à main personnalisable en bois découpe au laser

Temps forts de 26 secondes

De l’idée au sac

Enfin, nous vous révélons les débuts de notre histoire ! 26 secondes, c’est une histoire de sœurs mais pas tout à fait… C’est surtout une histoire de partages et d’authenticité ! Inspirées par nos vies quotidiennes, nous nous sommes toutes les trois plongées dans ce projet avec une seule envie : innover, entreprendre et créer.

Nous, les femmes, sommes toutes uniques mais nous changeons avec le temps, au gré de nos envies et de notre quotidien. Notre garde-robe s’adapte aux tendances, à notre humeur et à notre corps. C’est pourquoi 26 secondes a voulu créer sa marque afin de proposer un sac innovant par son apparence, son concept de personnalisation et sa technique de production – la découpe laser.

premiers sacs 26 secondes

PRINTEMPS 2015 – La genèse du projet

Layla parle à sa sœur, Assia, de ce projet qu’elle développe pour un cours à HEC et qu’elle aimerait voir se concrétiser. Assia relève le défi et s’attaque au patronage du premier sac … en tissu !

JUIN 2015 – Rencontre avec Cerise

Les deux sœurs recherchent une chargée de communication pour venir parfaire le trio. C’est là que j’interviens. De mon côté, je cherche des contrats à gauche et à droite et tombe sur leur annonce. L’envie d’entreprendre me guide vers elles  et … nous nous rencontrons à Liège autour d’un thé pour discuter.

FEVRIER 2016 – L’image de marque

Les premiers mois de l’équipe sont principalement centrés sur l’image de marque. Qui voulons-nous représenter ? Que voulons-nous inspirer ? Quel est notre message ? Le travail est amusant et nous apprenons en même temps à nous connaître. Assia continue parallèlement à travailler sur le sac en « version textile ».

AVRIL 2016 – 26 secondes

Le point sensible, la question déterminante du projet, est un jour évoqué par Layla : « comment allons-nous appeler la marque ? »
Brainstormer est devenu notre point fort ! Les mots sont jetés sur papier, les points communs entre nous analysés et le concept du sac dessiné dans tous les sens. Pourquoi des chiffres ? Pourquoi des secondes ? 26 secondes s’est imposé de lui-même, il a germé dans la tête d’Assia et nous avons toutes approuvées.

(Curieux ? Bientôt un article sur « Pourquoi 26 secondes »)

ÉTÉ 2016 – Recherche et développement

Le sac se crée, le concept se peaufine mais nous recherchons la touche d’originalité. La personnalisation, l’idée de base de Layla, n’est pas suffisante à notre goût à toutes. Après quelques recherches sur la concurrence, ce concept semble laisser encore quelques opportunités à saisir. Le textile, l’impression 3D, la découpe laser, … Toutes ces hypothèses sont mises sur la table ! Il est temps de plancher sur la concrétisation du projet.


26 secondes handbag made of lasercut wood

Vers quel sac voulons-nous aller ?

Ce projet est en fait une longue série de rencontres, d’échanges d’idées et de partages. Cet épisode 2 en est la preuve ! Les conseillères de Job’in Design, ceux de Sirris, nos amis, les personnes que nous rencontrons au fur et à mesure de l’avancement du projet nous nourrissent et nous aident à penser le projet autrement.

Les mots d’ordre sont toujours les mêmes : innover, entreprendre et créer. Une sorte de mantra qui nous poussera jusqu’à aujourd’hui.

SEPTEMBRE 2016 – Entrée à Job’in Design

Le projet a besoin d’un regard extérieur pour avancer. Nous décidons de rejoindre la pépinière d’entreprise liégeoise spécialisée dans le design : Job’in. Conseils, gestion et construction de notre projet, team building, recherches de contacts et d’idées à exploiter, les services de notre conseillère Job’in projette 26 secondes à un niveau supérieur. Nous prenons notre temps pour apprendre et construire notre future entreprise.

ÉTÉ 2017 – Rencontre avec Sirris

Sous les conseils de Job’in, nous rencontrons différents partenaires possibles. Notre sac est analysé, commenté, déconstruit. Nous avons parfois l’impression à la sortie de nos réunions qu’il est même « détruit ». Le mot est fort mais ces rencontres nous ont permis d’avancer sur notre projet et de le mener dans la bonne direction. Nous ne baissons pas pour autant les bras. 26 secondes est déjà au premier tournant de sa petite vie !

SEPTEMBRE 2017 – Nouvelle direction

Assia suit une première formation au CréaLab, installé à Verviers à ce moment-là. Le sac a pris une nouvelle forme. Le textile est abandonné et l’impression 3D est mise de côté. Le bois, par contre, plaît ! Sa matière, ses multiples possibilités, son odeur, les dessins de ses veinures, tout nous attire dans ce matériau. Notre choix est fait, nous nous appliquons à la vectorisation du sac (enfin, surtout Assia !) et nous mettons à la recherche d’un FabLab.

NOVEMBRE 2017 – Notre identité visuelle

Cerise commence à chercher des graphistes pour mettre en forme l’identité visuelle de la marque. Les brainstormings passés seront mis à plat et (re)travaillé pour donner un cadre au futur graphiste-partenaire de 26 secondes. Notre choix se porte pour Ono Studio, un jeune graphiste wallon (Luttre) qui réussira avec brio à transposer l’univers des 3 jeunes femmes entrepreneurs. Féminin, en mouvement, spontané et innovant : avec ces 4 mots-clés, Antoine a réussi à résumer plus de deux ans de travail en un logo !


26 secondes sac à main personnalisable fait de bois découpé au laser

L’amour des belles matières

Les choses sérieuses ne commencent que maintenant.
Nous avons nous-mêmes été surprises (et fières!) du résultat après notre première séance dans un fablab. Le bois a été comme une révélation. Son odeur, sa matière, ses veinures et surtout, sa couleur nous ont vraiment plu dès le début. Travailler un matériau naturel est vraiment un challenge pour l’équipe de 26 secondes.

HIVER 2018 – Au FabLab Trakk

Dès le mois de janvier, nous allons régulièrement au Trakk pour découper nos sacs. Les planches de MDF défilent, elles s’assouplissent, prennent parfois la forme souhaitée, d’autres fois se brisent. Layla et Assia découvrent une nouvelle facette de ma personnalité (Cerise) et me retirent vite les sacs des mains. J’aime tester la solidité des sacs fraîchement sorti de la machine … Je les casse !

Nous faisons chauffer la découpeuse laser au moins une fois par semaine jusqu’à la fin du mois de février. Le vendredi 23, les deux sœurs peuvent enfin tenir leurs trois modèles en main ! (Je le ne tiens, vous savez pourquoi … Je prends la photo, bien sûr) La solidité sur le long terme est encore à prouver mais ils sont là, en une pièce, beau et original comme nous le voulions. Il ne reste plus qu’à les assembler.

En mars, Layla se met à la recherche de partenaires pour produire notre première collection. Aidée par Assia, elles font toutes les deux plusieurs fois l’aller-retour chez BeBuzz, qui se confirme par après comme notre partenaire pour la découpe laser des sacs. Assia nous emmène au Fabricsales, une vente de tissus de créateurs belges où nous sélectionnons les tissus pour la première collection.

Cuirs vegan commandés en France, tissus recyclés de créateurs, panneaux triplex en bouleau achetés, nous sommes fin prêtes pour produire notre première mini-collection « test ».

Nos premiers prototypes arrivent !

AVRIL 2018 – Les sacs sont là !

26 secondes a une forme physique, il est concret et nous pouvons commencer à assembler nos 18 prototypes qui serviront à notre première phase de tests. Sous la direction d’Assia, notre styliste, nous nous attelons à la délicate tâche de la confection. Comme des petits couturières, nous nous appliquons à chaque étape : épingler, coudre, surfiler, assembler, perfectionner. Plusieurs dimanches de suite, nos mains en souffrent mais nous sommes tellement heureuses (et épuisées, il faut se l’avouer) de voir nos sacs se concrétiser sous nos yeux.

site internet 26 secondes sacs à main en bois découpé au laser made of lasercut wood

MAI 2018 – Test & Plug

Le temps des tests est annoncé ! C’est bien beau de parler de nos sacs à tout-va mais personne, à part nous et nos proches, n’avait vu de photos et encore moins, touché un de nos sacs. Le projet devenait aussi concret pour notre entourage et notre communauté sur Facebook.

Via un concours sur les réseaux sociaux, 15 chanceuses testeuses ont pu l’avoir rien que pour elles pendant une dizaine de jours. Les résultats du test sont encore en analyse mais nous ne tarderons pas à vous en parler dans un article.

Une seconde phase « test » est prévue avec Plug-r qui organise des « Test & Plug », événements permettant de rencontrer, ou plutôt confronter, son public avec son produit. Le résultat est là. Les gens s’arrêtent Place Saint-Etienne pour admirer et commenter nos sacs. Principalement des femmes mais des hommes curieux sont aussi attirés !

JUIN & JUILLET – Notre campagne de crowdfunding

Le 13 juin, nous sollicitons une nouvelle fois notre communauté en lançant notre campagne de crowdfunding pour produire notre première collection de 100 sacs.

Aujourd’hui, nous avons réussi notre récolte de financement en dépassant l’objectif ! 101%, 6568€ et nous sommes fières de pouvoir dire que nous allons produire notre première collection et surtout, distribuer nos sacs à nos premières acheteuses.

Vous pouvez retrouver une trace de notre campagne de crowdfunding sur notre Ulule : ulule.com/26-secondes/

Et l’avenir … 

AOÛT 2018

Lancement d’un e-shop d’ici la rentrée scolaire
Production d’une première série

Cette page s’allongera tout au long de l’histoire de 26 secondes. Laissez ici en commentaire vos impressions, dites-nous ce que vous voudriez savoir de nous et encouragez-nous ! Ça fait toujours plaisir d’être soutenu.

Laisser un commentaire